Masque papier : quelle efficacité contre le Covid ?

Les impératifs de protection impliqués par la pandémie de Covid-19 ont obligés les Français à se doter très tôt dans la crise sanitaire de masques visages. Alors que les stocks de masques chirurgicaux et FFP2 ont été réquisitionnés pour les professionnels de santé en contact direct avec des patients infectés, chacun a dû trouver un système D pour se protéger la bouche et le nez des particules bactériennes.

Une des recommandation de l’ Académie de médecine : le masque en papier ! En effet l’ Académie de Médecine à également déclaré dans un communiqué en date du 28 Juillet 2020 recommander que le « port du masque “grand public”, aussi dit “alternatif, soit rendu obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement.”

Nous avons tous chez nous du sopalin ou des serviettes en papier, ou pouvons à minima, assez facilement, nous en procurer au supermarché du coin. Une méthode “Do it yourself” qui présente l’avantage de ne pas nécessiter l’usage d’une machine à coudre, d’un fil et d’une aiguille, et d’être prêt en 5 minutes lorsque l’on a besoin de sortir.

A/ Le masque en papier : quelle efficacité contre le Covid-19 ?

Selon Jeremy Howard, chercheur scientifique de l’Université de San Francisco aux Etats-Unis, le port du masque de protection est l’une des manières les plus efficaces de lutter contre la propagation du Covid-19. Son travail s’est basé sur les résultats d’une expérience menée par les chercheurs des National Institutes of Health aux Etats-Unis, qui a consisté à étudier à l’aide de lasers le nombre de gouttelettes projetées par un individu en train de parler avec ou sans masque de protection. La conclusion a été évidente : le masque barrière bloque la quasi-totalité des gouttelettes.

Or, il a été prouvé que le Coronavirus se propage par le biais de ces gouttelettes émises par la parole, la toux ou l’éternuement, qui restent suffisamment longtemps en suspension dans l’air pour pouvoir contaminer des individus qui les respirent. En bloquant leur propagation, avec le port d un masque on limite plus leur diffusion dans l’air et leur pouvoir de contagion.

Par ailleurs, Jeremy Howard cite une autre recherche ayant démontré qu’une personne sans masque projetterait ces gouttelettes jusqu’à 5 mètres de distance, alors que les gouttelettes non bloquées par le port d’un masque ne pouvaient dépasser 1,50 mètres. Combiné au respect des mesures de distanciation sociales, le port du masque apparaît comme une mesure optimale pour contenir le Covid-19.

Une autre étude menée par l’Université de Cornell démontre que si 80% des individus portaient des masques de protection, alors la diffusion du Covid-19 serait totalement arrêtée jusqu’à la découverte d’un vaccin nous permettant de retrouver un mode de vie normal.

B/ Peut-on soi même fabriquer un masque en papier ?

S’agissant de la confection, le tuto vidéo du professeur Daniel Garin, ancien chef du département de virologie du Centre de Recherche du Service de Santé des Armées, a fait le tour de la toile ! Le professeur Daniel Garin parle d’un masque de protection de fortune, dont le port doit être généralisé notamment en période de virus plus courants comme la grippe saisonnière. Selon le professeur Daniel Garin, Il ne vas pas filtrer l’air mais limiter la propagation des particules de salive : en résumé, placer un écran devant le nez et la bouche pour absorber les gouttelettes.

Comment faire un masque en papier? Quel est le matériel nécessaire pour faire un masque de protection ?

• Une serviette en papier ou un sopalin

• Deux élastiques de cuisine ou à cheveux

• Une agrafeuse

• Un gel hydroalcoolique

Quelles sont les étapes pour fabriquer un masque ?

La première chose à faire est de se décontaminer les mains avec du gel hydroalcoolique, en commençant par les pouces, puis les parties supérieures et enfin en terminant par les ongles.

Puis vient la réalisation avec une serviette en papier :

• Déplier la serviette en papier complètement

• Plier la serviette en papier en accordéon

• Une fois la serviette en papier pliée, enfiler un élastique à chaque extrémité

• Replier chaque extrémité sur l’élastique

• Agrafer les deux élastiques

Le masque est réalisé !

Attention : le sopalin est adapté plutôt pour les enfants.

Quelles sont les règles à suivre pour le port d’un masque en papier ?

• Se laver les mains avec de l’eau et du savon ou un gel hydroalcoolique

• Ne toucher que les élastiques

• Le placer dans le bon sens (partie bombée vers l’extérieur)

• Placer les élastiques autour des oreilles sans toucher la partie faciale du masque

• Etirer le masque en haut pour bien le placer au-dessus du nez

• Etirer le masque en bas pour bien le placer sous le menton

Quand faut-il enlever ou changer son masque en papier ?

Pour être efficace, le masque de protection doit être étanche. Il est donc conseillé de le changer quand il devient humide.

Comment se débarrasser de son masque en papier sans risque ?

Après usage, votre masque est potentiellement contaminé. Il doit être jeté à la poubelle dans un sac en plastique fermé, voire décontaminé avec un produit chloré.

Le port d’ un masque en papier est-il suffisant ?

Non, le port du masque en papier n’est bien sûr pas suffisant. Il doit être complété des gestes barrières : se laver les mains régulièrement, ne pas porter les mains à son visage, ne pas serrer la main ou embrasser ses proches et ses collaborateurs. En effet, il suffit de porter ses mains à son visage pour se contaminer, et nous avons vu que le masque n’empêchait pas totalement de bloquer la projection des gouttelettes.

Masque papier versus masque tissu ?

S’agissant des masques en papier plus spécifiquement, il ne sont évidemment pas fabriqués dans une matière optimale pour la protection contre le Covid-19, leurs capacités de filtration étant moins importantes que des masques en tissu, en coton par exemple. Pour autant, en cas d’absence d’autre alternative, le masque en papier représente une meilleure option que de ne pas porter de masque de protection du tout. Les masques présentent l’avantage de jouer le rôle de barrières contre la propagation des fameuses gouttelettes, à condition d’être bien appliqués sur le visage et de couvrir suffisamment le nez et la bouche.

Pour résumer, le port d’un masque en tissu aux normes Afnor reste la meilleure protection contre le covid 19 !