Masque grand public : De quel type de masque s’agit-il ? Comment fonctionne-t-il ? Où se le procurer ?

Suite à la pénurie de masques chirurgicaux et respiratoire FFP2 constatée au début de la pandémie de Covid-19, les autorités ont pris des mesures pour faire fabriquer dans les plus brefs délais des masques grand public non sanitaires, permettant à chacun de se protéger et de protéger autrui au sein de l’espace public.

Le port de ce type de masques de protection est aujourd’hui rendu obligatoire dans certains lieux où la densité de population rassemblée au même endroit en même temps permet difficilement de respecter les mesures de distanciation sociale et les gestes barrières.

Masque grand public, qu’est-ce que c’est ?

Le 13 avril 2020, Emmanuel Macron s’est adressé aux Français dans le contexte du confinement destiné à limiter la propagation du coronavirus au sein de la population. Il anticipait déjà le retour à la “normale” en promettant la mise à disposition de chacun de masques à partir du 11 mai, date du déconfinement. Il est dorénavant obligatoire, tant que la menace du covid planne sur la France, de porter des masques dans les magasins et autres lieux publics fermés.

Pour autant, l’appellation “masque grand public” était jusqu’à présent inconnue de tous. Alors quel type de masque s’agit il? Il s’agit en fait non pas d’un masque sanitaire mais d’un masque barrière, destiné à faire écran entre nos voies respiratoires et le monde extérieur. Il est de ce fait dit masque “anti-projections”.

Les masques en tissu barrière restent le meilleur compromis à date alors que les stocks de masques chirurgicaux et FFP2 sont prioritairement approvisionnés aux soignants. C’est un système “D” qui s’est rapidement professionnalisé alors que de nombreux experts se sont immédiatement mobilisés pour en rédiger les principes normatifs.

On peut en trouver les spécifications fonctionnelles sur le site de l’Association française de normalisation (AFNOR), fruit d’un travail collaboratif entre notamment des médecins experts des maladies infectieuses, la Direction Générale de l’Armement et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

De nombreuses entreprises ont ainsi appliqué ces normes pour fabriquer rapidement des masques utilisables au sein de l’espace public, imitées par de nombreux particuliers qui ont souhaité faire leurs propres masques de protection en tissu “barrière” bien plus écologique que le masque à usage unique.

Comment fonctionne un masque grand public en tissu ?

Le port du masque en tissu a vocation à empêcher la propagation des particules projetées par nos voies respiratoires.

Le masque en tissu permet à chacun :

• d’éviter la projection de ses propres particules projetées par la parole, la toux ou l’éternuement et potentiellement porteuses du virus,

• d’éviter d’inhaler ou d’avaler des particules projetées par les autres et qui sont susceptibles de rester en suspension dans l’air.

Ces particules dont la taille évolue entre 0,5 et 60 microns sont d’une taille minuscule et non visible à l’oeil nu. Pourtant, elles peuvent être projetées à plus de 5 mètres sans le port d’un masque, là où le masque a un effet soit bloquant, soit limitant la projection à 1,50 mètres maximum.

Il existe deux types de masque grand public, institutionnalisés par une note d’information des ministères de la santé, de l’économie et des finances, et du travail du 29 mars 2020 :

• Le masque de catégorie 1 destiné aux professionnels en contact avec le public (policiers, commerçants, gendarmes…). Ce masque a une capacité de filtration d’environ 90% des particules de 3 microns.

• Le masque de catégorie 2 destiné au commun des citoyens amenés à évoluer dans l’espace public et à entrer en contact avec d’autres individus. Ce masque a une capacité de filtration de 70% des particules de 3 microns.

→ Des critères minimums largement surpassés par nos masques Ruko : nos masques sont efficaces à 100% contre les particules de 3 microns et à 99,4% contre les particules de 1 micron.

Ces masques grand public ne dédouanent en aucun cas de l’application des mesures de distanciation sociale et des gestes barrières, notamment celui de se laver les mains régulièrement avec du savon ou du gel hydroalcoolique.

Les masques en tissu grand public sont ils vraiment efficaces ?

Un nouveau rapport publié début mai 2020 vient corroborer l’efficacité du port du masque dans un contexte de pandémie. Publié par le groupe Delve (Data Evaluation and Learning for Viral Epidemics) de la Royal Society, une académie scientifique indépendante britannique, l’étude se montre positive vis-à-vis du port des masques grand public, y compris les masques en tissus lavables fabriqués à la maison même s’ils sont loin d’êtres aussi efficaces que des masques certifiés! Nos masques RUKO plus sont efficaces à 100% contre les particules à 3 microns par exemple et sont disponibles en ligne sur notre boutique.

Leur conclusion est la suivante :

« Notre analyse suggère que leur utilisation pourrait réduire la transmission par les porteurs asymptomatiques et pré-symptomatiques s’ils sont largement utilisés dans des situations où la distance physique n’est pas possible ou prévisible, contrairement à l’utilisation standard de masques pour la protection des porteurs. S’ils sont correctement utilisés sur cette base, les masques faciaux, y compris les masques en tissu faits maison, peuvent contribuer à réduire la transmission virale. Cela confirme également les expériences des pays qui ont adopté cette stratégie.”

Où acheter un masque tissu grand public ?

L’achat de masque grand public est possible en pharmacies, parapharmacies, bureaux de tabac, super et hypermarchés .

Il est également possible de trouver des masques grand public sur des plateformes en ligne mettant en relation les demandeurs et les artisans fabricants de masques. Le site de l’AFNOR a mis en ligne un portail de mise en relation en France métropolitaine et en Outre-mer.

De nombreux sites Internet proposent ces masques grand public à la vente, qu’il s’agisse d’enseignes textiles, de particuliers ou d’indépendants créatifs ou de professionnels du sujet comme c’est le cas chez Ruko Plus. Les masques RUKO PLUS sont tous certifiés AFNOR et agrés par la DGA. Pour en savoir plus, avoir plus d’autres informations n’hésitez pas à nous contacter et à vous rendre sur le site.

Enfin, des municipalités et collectivités locales s’organisent également pour répondre à la forte demande d’achat de masque tissu grand public en mettant les artisans locaux en relation avec la population locale.

Bref, continuer à se laver les mains régulièrement, à opter pour le port du masque en public, privilégier un masque lavable à un masque à usage unique.